Le Léman Bleu et Ombres

Lorsque le soleil descend lentement et vient caresser les vaguelettes de l’autre bout du lac; lorsque la lumière devient si blanche qu’il est impossible de distinguer les couleurs; lorsque saturés, les yeux ne voient plus que des ombres … alors l’eau et les rives livrent leurs secrets, leurs mystères, leur histoire. Chaque ombre parle à ceux qui sont présents, et a tant à raconter que le badaud qui offre un instant d’attention à ces âmes lacustres est retenu prisonnier le temps d’un long, très long voyage intérieur … sans passé ni présent. Un goût d’éternité … un voyage au paradis.

Seule la disparition totale de la lumière, et l’arrivée subite du froid qui l’accompagne (rappelant à l’imprudent égaré que l’hiver est bel et bien toujours là), causera la décharge nécessaire pour faire revenir notre voyageur d’un monde où il se sentait bien. Ne resteront dans la mémoire de notre rêveur que peu de souvenirs. Et les images qui lui auront été généreusement offertes …

Le Léman Bleu et Ombres - Le rêveur pOsté - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Vertical - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Le bOut - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Brumes - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Le Rendez-vOus - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - La Liberté est Ailleurs - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Rongé par le temps - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Santé de Fer - (c) 2011 OuiLeO.Com Le Léman Bleu et Ombres - Le bout du Chemin - (c) 2011 OuiLeO.Com

De Split à dubrOvnik

Envie d’une virée en Croatie, au coeur de la Dalmatie ?
Suivez le guide !

Les unes après les autres, ces images vous emmèneront de Split à Dubrovnik en passant par les îles de Brac, Hvar, Mljet et la presque-île de Peljesac. Une croisière sur un petit rafiot à bord duquel le spectacle est incomparable : couchés de soleil flamboyants, îles densément recouvertes d’une végétation surprenante, falaises plongeant droit dans l’Adriatique, ports isolés propices au rêve. Le tout bien sûr sans oublier de faire quelques détours par de petites criques paradisiaques.

Bon voyage !

Le pOrt de Split - (c) 2010 OuiLeO.cOm Livre Ouvert - (c) 2010 OuiLeO.cOm Mise à l'échElle - (c) 2010 OuiLeO.cOm Sac de nOeuds - (c) 2010 OuiLeO.cOm Corail - (c) 2010 OuiLeO.cOm Île de Brac - (c) 2010 OuiLeO.cOm Brac et la crique des pirAtes - (c) 2010 OuiLeO.cOm Complètement Ding - (c) 2010 OuiLeO.cOm Briques à Brac - (c) 2010 OuiLeO.cOm Sunset over Brac - (c) 2010 OuiLeO.cOm Un soir sur le Dare - (c) 2010 OuiLeO.cOm Stari Grad - (c) 2010 OuiLeO.cOm Les pavés de Stari Grad - (c) 2010 OuiLeO.cOm Départ pour Hvar - (c) 2010 OuiLeO.cOm Figuier - (c) 2010 OuiLeO.cOm Il fAit le mUr - (c) 2010 OuiLeO.cOm Bleu Bleu Gris - (c) 2010 OuiLeO.cOm Soucoupe flottante près de Hvar - (c) 2010 OuiLeO.cOm La montagne qui siffle - (c) 2010 OuiLeO.cOm Dare Dare - (c) 2010 OuiLeO.cOm Calme plAt - (c) 2010 OuiLeO.cOm Une bite rOuge - (c) 2010 OuiLeO.cOm BougAinviolet - (c) 2010 OuiLeO.cOm KorKula - (c) 2010 OuiLeO.cOm Garigue - (c) 2010 OuiLeO.cOm Coin secret - (c) 2010 OuiLeO.cOm Île Dalmate - (c) 2010 OuiLeO.cOm Mljet - (c) 2010 OuiLeO.cOm Rouky sur Mljet - (c) 2010 OuiLeO.cOm Where is the mOnastère de Mljet - (c) 2010 OuiLeO.cOm Pin vert - (c) 2010 OuiLeO.cOm Méditation au mOnastère - (c) 2010 OuiLeO.cOm Brillant blEu - (c) 2010 OuiLeO.cOm Multi-POrte de Dubrovnik - (c) 2010 OuiLeO.cOm Les tOits inespérés - (c) 2010 OuiLeO.cOm Un pote de Tiki - (c) 2010 OuiLeO.cOm

Voyage Intérieur

Aussi régulier que le tic tac adoré 
Des fabuleuses horloges de nos ancêtres
Le désir si fort de me métamorphoser
Revient à la charge et se cache pour disparaître

Drôle d’aventure à chaque fois qu’il pointe son nez
Alors que je le crois à jamais disparu
Mon corps entier s’emplit d’un étrange flux secret
Auquel résister est un combat perdu

Est-ce la naïveté qui qualifie cet âge
Qui m’attire sans cesse contre vents et marées
Dans ce cocon de douceur qui m’ouvre au grand large
Et m’offre du plaisir contre ma dignité ?

Conséquence très étrange d’un acte inachevé
Commis il y a vingt ans en toute innocence
Par une jeune fille qui faisait son métier
Je glisse peu à peu vers ailleurs en silence

L’enfant qui dort en moi prend alors le relais
Je rejoins mon esprit au pays des merveilles
Le long d’un fil d’argent soigneusement étiré
J’accroche une à une les images les plus belles

Les sensations sont si pures et le désir si fort
Du bout de mes doigts jusqu’à la plante des pieds
Je deviens un voleur devant un lingot d’or
Qu’une seule cure est en mesure de soigner :

En offrant ma raison aux bras de Morphée
Tel un shaman volant par delà les frontières
Et dépassant les limites de la pensée
Oui, je pourrais enfin me sentir libéré.

Nicolas QUENTIN
Bordeaux, 20 Juillet 2004

Kétélassa

Puisque nous méritons tous les deux mieux
Que cette vie dont on télé jouit
Dans un climat social a deux cent lieues
D’un monde ailleurs le rêve de notre vie
Puisqu´on chevauche trois fois par semaine
La même longueur d´onde pour nourrir l´espoir
D´un lendemain où l´on gommerait la haine
Ces petits riens qui chaque jour nous séparent

Puisqu´on soumet à la fatalité
Notre avenir si beau dans nos pensées
Que de plus en plus la facilité
Serait pour nous deux de tout effacer

Je t´invite à voyager sans escale
A construire un radeau et quatre rames
Remonter la rivière tant bien que mal
Kétélassa nouah toutossaham

Puisque nous voulons la fumée sans feu
Combattre pour le mieux sans violence
Voir avec un voile devant les yeux
Continuer à vivre en enfance
Puisque pour moi l´art est devenu roi
Que toi tu rêves encore à Cendrillon
Mousquetaires ! Toi pour moi et moi pour toi
On le crie fort mais ne sort … aucun son

Puisqu´on est condamnés à répéter
A l´infini la même mélodie
Qu´on a plus rien à perdre à tout tenter
Si ce n’est tuer notre maladie

Je t´invite à voyager sans escale
Rien qu´un instant à échanger nos rames
Voir que le monde des autres n´est pas si mal
Kétélassa nouah toutossaham

Nicolas QUENTIN
Metz, 19 Juin 2003