Artisan’à Biot

Quand on pense à la Côte d’Azur, on imagine Nice, la promenade des Anglais, la Croisette, les festivals, la plage, le soleil. Mais quid de l’arrière pays, avec ses fabuleux villages, Saint-Paul, Tourette, Vence ?

Pour ma part, mes premières pensées vont à Biot, qui a su préserver une qualité de vie et une identité héritée de l’histoire et de l’artisanat de création. Une ville que j’apprécie particulièrement.

La venue d’artistes tels que Fernand Léger (dont j’apprécie particulièrement les oeuvres) et celle d’Eloi Monod, à l’origine de la tradition Biotoise du verre soufflé, a apporté une dynamique artistique, que l’on retrouve dans les ateliers et galeries de verre, céramique et ou encore joaillerie.

Après un bon Aïoli dégusté sur l’une des innombrables terrasses à disposition, j’ai pénétré l’antre du verre bullé armé de mon appareil …

2011-04 Souffleurs de Verre - pOudres -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - L'Atelier de la verrerie de biOt -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Ca tOurne -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Ca donne le tOn -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Le bAnc -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - FusiOn -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - DuoflOre -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Cut -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Flèche bleue -(c) 2011 OuiLeO.cOm 2011-04 Souffleurs de Verre - Reflet de la rOue -(c) 2011 OuiLeO.cOm

Thé frOid maisOn

Laisser refroidir le thé infusé à chaud donne généralement une boisson peu subtile et acrement arômatisée, si bien qu’en cas d’envie de thé froid, on se laisse aller à consommer des produits prêts à l’emploi, disponibles à prix d’or au rayon boissons de notre supermarché, royaume du sucre et des arômes artificiels.

Mais que faire lorsqu’on n’aime pas le sucre, qu’on est adepte de produits purs et qu’en fervent écologiste, on veut consommer le moins de PET possible? Voici une recette simple qui devrait titiller vos papilles, donner entière satisfaction à votre attachement aux aliments naturels et vous conforter dans l’idée que l’ industrie alimentaire gâche vraiment tout le plaisir du bon goût…

Pour obtenir pour un litre de thé modérément sucré, il vous faut :

– 1 litre d’eau
– 1 cuillère à café bombée de thé*
– 3 sucres en morceaux
– 1 rondelle de citron jaune

Dès que vous avez à portée de main tous les ingrédients, suivez les étapes suivantes :

– mettez l’eau froide dans un broc en verre (c’est transparent donc plus joli !)
– dispersez-y le thé
– ajoutez au mélange la rondelle de citron
– plongez les 3 morceaux de sucres (adaptez éventuellement la quantité en fonction de votre goût !)
– mélangez le tout à l’aide d’une cuillère en bois (c’est plus sympa, mais une cuillère en métal, ça va très bien aussi)
– placez le broc au réfrigérateur au moins 6 heures et remuez de temps en temps
– filtrez le tout pour libérer votre boisson de ses inclusions 

Vous disposez maintenant d’une savoureuse boisson à apprécier bien fraîche !

*Pour le choix du thé, je préconise le fameux Thé des Moines, inspiré d’une recette ancestrale élaborée dans un monastère tibétain. Pour la petite histoire, la légende raconte qu’une communauté de moines préparait secrètement un mélange de thé, de plantes et de fleurs. Après plusieurs jours de macération, les feuilles de thé étaient soigneusement triées et mise à part. Par ce simplissime procédé, les moines changeaient le thé en or. Le Thé des Moines est un feu d’artifice de saveurs et une caresse pour le palais.

La tOmate jaune

C‘est un événement totalement anodin dont tout le monde se moque mais pour moi, cette nouvelle est de taille! Un petit soleil est né sur mon balcon. Sorti d’un pot de terre gros comme un bol, ce drôle appendice en forme de poire pend fièrement sous les quelques feuilles qui le protègent des orages de grêle. Fruit d’un arrosage fréquent et d’une attention particulière, cette minuscule tomate jaune a mûri patiemment… me laissant chaque jour le droit d’attendre un peu plus avant de pouvoir la déguster. Mais aujourd’hui elle est prête. Elle est bien jaune. Je la regarde. Je l’admire. Je … j’approche. Elle m’attire… Je craque! Elle n’est plus.