3-0

L’EuroFoot va débuter dans deux jours et fleurissent en Suisse, comme les coquelicots sur les monts, mille drapeaux rouges aux balcons. Qu’ils flottent aux vents, pendent lassement ou soient paints aux demeures, tous exhibent leur croix blanche avec fierté bien que nul n’en sache la provenance. Oh ! Suisses, partisants de la paix et fervants adeptes de la neutralité. Pourquoi tant de chauvinisme, de propos ardents aux concurrents et cette volonté affichée d’être sur le devant ?

Je ne cherche pas les baffes, je ne cherche pas la baston
Mais lorsque j’en vois au loin qui agitent leurs drapeaux
La grande race des chauvins, juste à côté des fachos,

Ben, moi qui suis né en France dans un bled incognito
Je ne comprends pas la démence, je ne vois pas les idéaux
De ceux qui pensent la naissance, comme une attache à un ghetto
Pardonnez-moi cette offense et traduisez en ces mots :

Issu de la poussière, je m’en retourne à la poussière
Issu de la planète terre, je m’y promène sans frontière !*

Il semblerait que tout le monde ne soit pas de cet avis, voire que d’autres n’aient pas d’avis. Une brèche énorme dans la dignité humaine, que les requins qui pilotent la consommation s’empressent d’infiltrer. Ils s’attaquent à l’affect des partisans et la faiblesse des sentiments. Pas de scrupule, il faut vendre tout à l’effigie de n’importe quoi. Ici Mars un temps s’appelle « Hopp schwiiz», les vendeurs de mobiles vous donnent pour très cher des télé-phones afin de ne rien manquer, votre stick à lèvre prend les couleurs de votre drapeaux… oui. Les ghettos font recette. Les égos rapportent et au final, après finale, nous ne seront plus égaux.

Il y aura les vainqueurs et les vaincus. Les heureux résistants et les victimes, qui auront sur les bras des tas d’objets dont ils ne sauront que faire. On verra les poubelles se remplir. Des déchets s’entasser, brûler, polluer. Et la Terre, innocente, une fois de plus aura bien souffert de nos désirs de guerre.

Oui, mais… c’est si beau la joie de onze petit bonshommes qui brandissent fièrement une coupe qui brille de mille feux !

… moi qui suis né en France dans un bled incognito
Je ne comprends pas la démence, je ne vois pas les idéaux
De ceux qui pensent la naissance, comme une attache à un ghetto
Pardonnez-moi cette offense et traduisez en ces mots :

Issu de la poussière, je m’en retourne à la poussière
Issu de la planète terre, je m’y promène sans frontière !*

* 3-0, Les Ogres de Barback

Le Creux du Van

A l’entrée du Val-de-Travers se dresse un magnifique cirque naturel creusé par l’eau et la glace au fil du temps : le Creux du Van. L’espace est délimité par des falaises culminant à de plus de 100 m et formant un arc d’environ 500 mètres de rayon…

Nous sommes partis de la Ferme Robert, point de départ conseillé pour une courte mais agréable randonnée de 3 heures. Après presque deux heures de montée au milieu d’arbres et de rochers, on aurait dû découvrir ceci:

Creux du Van

Malheureusement, le temps n’était pas de notre côté. Certainement parce que nous avons choisi d’y mettre les pieds un 3 Novembre. Et ce que nous avons découvert nous a laissé de glace… Le vent sifflait et soufflait dans les branches d’arbres déplumées par l’automne. Nos doigts étaient gelés et le vide… le vide nous envoyait des salves de nuages blancs glaciaux. Voyez plutôt:

Creux du Van 4 - (c) OuiLeO.cOm

Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais en tête l’image d’un bon gros bol de chocolat chaud fumant!!!

Un tour au Creux, ça vous dit?

Si vous avez envie de découvrir ce site fascinant, je vous conseille l’adresse suivante:

www.balades-en-famille.ch : Description détaillée de la randonnée depuis la Ferme Robert.

Vous y trouverez toutes les informations utiles pour passer un agréable moment l’été prochain: Météo, Carte de la Randonnée, Restauration…

Pour finir…

Pour conclure, voici quelques photos qui vous donneront peut-être envie d’y mettre les pieds en automne ou en hiver… car si vous êtes adeptes d’ambiances mystérieuses, vous serez servis!

Creux du Van 2 - (c) OuiLeO.cOm

Creux du Van 3 - (c) OuiLeO.cOm